Psychanalyse

Psychanalyse et transferts culturels

La Mélancolie: un carrefour de la technique psychanalytique

« Quelle relation y a-t-il entre la psychanalyse, dont la pratique est fondée sur le langage, et la musique, qu’on dit asémantique parce qu’elle nous bouleverse sans jamais arti- culer de signification précise ? » C’est avec cette question que l’auteur ouvre son travail très influencé par son expérience de la musique et du jazz en particulier.

Contrairement aux abords de la clinique de la mélancolie à travers l’objet, ce travail introduit la question du rythme, et opère un transfert conceptuel que nous essayerons de mettre à l’épreuve lors de cette soirée.

A la fin du travail l’auteur apporte un éclairage sur ses conclusions : « Le sinthome ne se couple pas nécessairement avec le père du nom, ni avec le Nom-du-Père, comme c’est souvent le cas dans la névrose. Et le Nom-du-Père n’est pas le garant absolu d’un ordre, ordre qui serait compromis par sa forclusion. Autrement dit, « organisation » et « Nom-du-Père » ne sont pas synonymes : l’absence d’inscription du signifiant primordial n’est pas un « défaut » dans la structure. D’autres organisations symboliques sont possibles dans la psychose, la clinique du sinthome le démontre. Les trois registres peuvent se renouer grâce à des événements inattendus : un voyage, une rencontre, un transfert... Ces événements – fortuits – peuvent devenir sinthomes, alors qu’ils ne sont pas des versions du père qui nomme. 

Le but de notre analyse a été de montrer l’importance de la mise en place du rythme dans la cure, et des enjeux pour celle-ci lorsqu’on entrecroise les domaines de la psychanalyse et de la musique ». 

 

Avec :

Silvia Lippi,  auteur de Rythme et Mélancolie, a  été danseuse en Italie et aux États-Unis (spécialité claquettes américaines), puis est venue en France, où elle a acquis une formation philosophique et psychanalytique. Elle est aujourd’hui psychanalyste à Paris, affiliée à Espace analytique et psychologue hospitalière (établissement public de santé Barthélemy Durand)

 

Discutants :

Alejandra Ruiz Llado, psychanalyste, écrivain, membre de Escuela freudiana de Buenos Aires, membre de la direction de Lapsus Calami, révue argentine de psychanalyse.

Bernard Toboul, psychanalyste, membre de Espace Analytique et de l’Ecole des Forums du Champ Lacanien, auteur de nombreux articles parus dans différentes publications.

Diana Kamienny Boczkowski, psychanalyste, psychiatre, directrice de Psychanalyse et transferts culturels, a notamment publié sur les troubles mélancoliques et le deuil. Elle est membre de Association Lacanienne Internationale