Photographie

HÉROES DEL BRILLO

Federico Estol

02 avril 2022 29 mai 2022

Festival Circulation(s) de la jeune photographie européenne

Le festival Circulation(s) revient pour cette 12e édition avec une programmation qui révèle la vitalité, la créativité et la diversité de l’émergence photographique. Pendant 2 mois, le public pourra découvrir des expositions présentant le travail de 30 jeunes artistes venu·es des quatre coins de l’Europe avec une mise en lumière de la scène artistique arménienne.

 

La singularité du festival est de réunir le grand public comme les professionnels autour d’une programmation multiforme, aventureuse et novatrice qui interroge les frontières entre photographie et art contemporain. Des week-ends professionnels organisés autour des lectures de portfolios et de rencontres avec les artistes, à nos fameux studios photos, le festival propose des temps forts axés sur la découverte et le partage d’expériences pour se réunir autour de la photographie.

 

Le festival Circulation(s) prend place au CENTQUATRE-PARIS, lieu culturel de l’est parisien, et se prolonge sous forme de tournées et de hors-les-murs en France et en Europe.

 

Tremplin pour les artistes et révélateur de tendances, Circulation(s) est le lieu et le reflet de l’ébullition artistique contemporaine européenne et le rendez-vous incontournable de la photographie de demain.

 

___

 

 

Chaque jour, 3 000 cireurs de chaussures sillonnent les rues de La Paz et d’El Alto en quête de clients. Ils sont devenus un véritable phénomène social dans la capitale bolivienne. Les membres de cette nouvelle tribu portent tous des cagoules de ski afin de conserver leur anonymat et lutter contre la discrimination dont ils sont victimes. Ni leur entourage ni leur famille ne savent qu’ils exercent ce métier.

 

Pendant trois ans, Federico Estol -photographe paraguayen- a collaboré avec soixante d’entre eux, associés au journal Hormigón Armado. Ensemble, ils ont organisé des mises en scènes photographiques prenant pour toile de fond l’architecture d’El Alto. Ces cireurs-héros sont ainsi devenus à la fois producteurs et protagonistes d’un essai visuel urbain qui lutte contre la stigmatisation sociale de leur communauté.