Actualité

La fin des diplomates

Alain Rouquié

10 janv 2023 28 fevr 2023

Rue de Seine éditions, janvier 2023

Lorsque la Guerre froide a pris fin on a cru parfois que la mondialisation économique en supprimant les frontières allait rendre caducs les conflits entre États. Et si l'on n'était pas sûr que l'harmonie entre les nations allait se substituer aux rapports de forces, les progrès de la construction européenne nous promettaient un dépassement prochain des diplomaties nationales.

Par ailleurs à l'âge de l'information et des nouvelles technologies qui prolongent la facilité des transports, les contacts entre dirigeants politiques se sont multipliés.

C'est sans doute pourquoi en France, après l'érosion des moyens de l'appareil diplomatique on envisage dans le cadre d'une réforme en profondeur de la fonction publique de remettre en question l'existence même d'un corps diplomatique spécialisé. Doit-on en conclure que le temps des diplomates appartient au passé ? Allons-nous assister à la fin des ambassades ? Une diplomatie sans diplomates est-elle possible ? Ou bien doit-on, dès maintenant, préparer les diplomates du futur ? À l'heure où de graves menaces pèsent sur la France et l'Europe, quelle est la place des diplomates et des ambassades ?

Ces questions méritent réflexion et doivent ouvrir un débat. Non seulement parce qu'elles affectent le rôle et la permanence d'une activité aussi ancienne que méconnue mais aussi et surtout parce qu'elles concernent, au premier chef, les voies et les moyens des relations internationales de demain.

 

Alain Rouquié, Directeur de recherches émérite à la Fondation nationale des sciences politiques, Paris, a été ambassadeur de France au Salvador, au Mexique, en Éthiopie et au Brésil et directeur des Amériques au Ministère des Affaires étrangères. Il est l'auteur d'une quinzaine de livres de politique comparée et de relations internationales.