Exposition

Mimesis

Marlov Barrios

24 mai 2019 24 juil 2019

Une alliance syncrétique entre le monde maya, colonial et contemporain

La Maison de l’Amérique latine à Paris invite Marlov Barrios à réaliser, dans le cadre de la 6ème édition de la Semaine de l’Amérique latine & des Caraïbes, une intervention in situ qui recouvrira les murs de la Salle Asturias. Réalisée sans sketch préparatoire, cette œuvre originale, et par essence éphémère, sera l’occasion de générer une réflexion sur l’empreinte du mimétisme, dans la nature, les rapports sociaux, l’Histoire de l’art. Il réalisera cette intervention in situ du 13 au 23 mai.

 

Barrios conçoit son œuvre comme un triptyque historique. Le tableau de l’époque classique Maya jouxte celui du monde colonial baroque, qui, à son tour, côtoie le tableau de l’époque contemporaine aux influences nord-américaines, européennes, et même japonaises. A partir d’une vision formelle - jamais narrative ni descriptive - les œuvres symboliques de Barrios traduisent à la fois la collusion et la cohabitation de ces trois univers. Il propose ce qu’il appelle “une archéologie de l’immatériel”, allant puiser dans l’ultra-contemporain des sources d’inspiration qu’il ramène à une pratique artisanale – comme la peinture à l’huile, les collages, le dessin à main levée ou la sculpture de bois.

 

Les œuvres de Marlov Barrios interpellent le spectateur sur des sujets intrinsèquement guatémaltèques bien que nourris d’une réflexion sur la globalisation : les relations de pouvoir, le centre et la périphérie, la spiritualité et le matérialisme, le monde rural et le monde urbain, l’entremêlement de la tradition et de l’ultra modernité. Ses pièces soulignent la convergence, les mouvements. L’exode rural, le flux migratoire vers le Nord, impliquent des temporalités différentes qui affluent vers le présent et sont condamnées à agir les unes avec les autres.

Biographie

Marlov Barrios est né à Guatemala City en 1980. Après des études d’architecture à l’Université San Carlos de Guatemala, il se forme à la gravure à l’Ecole La Esmeralda, à Mexico. En 2008, il co-fonde le Taller Experimental de Gráfica de Guatemala, association pour l’enseignement et la valorisation de la gravure ; puis le collectif La Torana, au sein duquel il participe à la 1e triennale de la Caraïbe, en République Dominicaine, et à la Biennale de Pontevedra, en Espagne (2010). En 2012, aux côtés de l’artiste Lucrecia Muñoz, il ouvre La Ruleta, espace pour la promotion de l’art contemporain à Guatemala City. Marlov Barrios a présenté dix-sept expositions individuelles, dans de nombreux espaces culturels de Guatemala City, mais aussi à Mexico, à San José de Costa Rica (notamment l’exposition “Plus Volta” au Musée d’Art et Design Contemporain) ou encore à El Salvador (exposition “Médulas” au Musée MARTE). La récente rétrospective “El Eco y la Avalancha” au Centre Culturel municipal de Guatemala City, a rassemblé cent-vingt pièces parcourant dix-neuf ans de trajectoire artistique. Son œuvre fait partie de collections privées en Amérique centrale, en Espagne et à Taïwan.