Tribune de la musique

des disques et des spectacles

14 juin 2018 à 19h

Animée par Oscar Barahona, Nelson Gómez, Francisco González et Michel Plisson

 

Tango Roots Festival 2018 par Silvia Gerbi et De la salsa... au reggaeton. Un phénomène social (L'Harmattan) par Saúl Escalona.

 

Première partie : Tango Roots Festival 2018 Sylvia Gerbi présentera la huitième édition de son festival Tango Roots qui aura lieu du 22 au 29 juillet à Montreuil et où seront proposés des bals, des concerts, des spectacles, des conférences, des projections de films, des apéros-tango et des master classes. Nous évoquerons également avec elle les évolutions dans les pratiques de danse du tango depuis les années 2000 en France, notamment le rôle de Paris dans son développement national et international.

Sylvia Gerbi a une formation de danse classique, danse contemporaine et danse baroque. Elle commence des études d'histoire de l'art à Aix-en-Provence. Elle découvre le tango à Marseille, fréquente les milongas et voyage à Buenos Aires et Montevideo. Aujourd'hui installée à Paris, elle consacre sa carrière à l'enseignement du tango et à la création de spectacles. Elle enseigne régulièrement en France et à l’étranger en mettant l'accent sur les techniques corporelles. Par une approche artistique, elle souhaite inviter son public à un voyage intime avec soi-même et avec l'autre, en invitant la musique comme support d’inspiration. Elle souhaite le tango accessible à tous et préfère la pureté du mouvement, au delà de tous les styles. Créatrice du Tango Roots Festival, elle promeut les pratiques musicales, chorégraphiques et artistiques du Río de la Plata à Paris depuis 2011.

 

Deuxième partie : De la salsa… au reggaeton - Un phénomène social, par Saúl Escalona

Saúl Escalona est docteur en sociologie de l'Université de la Sorbonne Nouvelle (Paris 3) et membre du CRICCAL (Centre de recherche interuniversitaire sur les champs culturels en Amérique latine). Il interviendra sur les pratiques de danse du reggaeton et la salsa, thème qu'il a exploré dans son livre De la salsa… au reggaeton - Un phénomène social. Selon Saúl Escalona, "le terme reggaeton est apparu pour la première fois à Porto Rico. C'est sur cette île que ce nouveau genre musical se développe, se modernise et prend un autre registre qui suscite à la fois ferveur et polémiques… Ainsi, le reggaeton est un genre hybride, composé de rythmes populaires tels que le reggae, le hip-hop, le rap, la salsa, la cumbia, la bachata et le merengue. Le reggaeton se caractérise principalement par les tenues provocatrices de ses artistes, avec des accessoires synonymes de richesse et d'opulence, par ses textes, majoritairement à haute teneur sexuelle, diffusant l'image de la femme soumise, par une instrumentalisation musicale essentiellement électronique et par une forme particulière de danser. Malgré la constante médisance perçue et manifeste en ce qui concerne la qualité de sa musique, le reggaeton continue à faire son chemin car il est devenu un business. Notre intérêt consiste à comprendre pourquoi il plaît, et surtout, en quoi il contribue à la dynamique d’innovation, dans le complexe processus de construction d’identités et différences en Amérique latine".

 

Séances suivantes : jeudi 14 octobre - 15 novembre - 13 décembre 2018

---

Généralement tous les deuxième Jeudi de chaque mois, de 19 h à 20h 30, la Tribune de la Musique, des disques et des Spectacles invite des musiciens, chanteurs, interprètes, compositeurs, ethnomusicologues, danseurs, anthropologues, vidéastes, cinéastes documentaristes à débattre autour des musiques d'Amérique latine, qu'elles soient traditionnelles, populaires et/ou savantes, et présente CDs, livres, partitions, films DVD ou videos-films à l'occasion d'une publication récente, CD, DVD, Films, etc... La Maison de l'Amérique latine communique sur son site le programme précis une dizaine de jours avant la séance.