Photographie

l’importance du regard réflexif de la photographie en temps de crise

Projection et Table Ronde

10 nov 2020 à 18h

 Série Confinée / Iandé Photographie et Covid Latam.

L’état de choc provoqué par la pandémie du COVID-19 ouvre des espaces palpables d’incertitude et de doute à l’intérieur de chacun de nous, mais aussi collectivement, sur la planète tout entière. Comment peut-on s’emparer de la photographie pour nous aider à traverser cette période de crise ? La photographie apparaît comme une démarche intéressante d’un regard réflexif envers notre nouveau quotidien. Table ronde débat avec le public sur les enjeux de la photographie pendant une période de crise. Quels intérêts la photographie peut-elle susciter ? De quelle manière la photographie nous aide-t-elle à changer notre regard sur nos communautés et notre environnement ? Et ainsi transformer le familier ou comprendre le douloureux ? La crise mondiale se déroule encore en ce moment sous nos yeux, et nous, ses acteurs, sommes encouragés à y réfléchir artistiquement.

 

La photographie est un très bon média pour nous guider dans les possibilités de ce nouveau monde que nous essayons de comprendre. Nous souhaitons avec cette table ronde montrer un univers artistique foisonnant en Amérique latine, en plein questionnement sur les problématiques contemporaines. Deux projections : la Série photographique « Confinés », projet conçu par Gláucia Nogueira de Iandé, parlent des photographes qui ont transformé leurs regards en conséquence des restrictions du confinement. Et le Collectif Covid Latin : 18 photographes + 1 virus = 19 Covid. Un dossier photographique sur les progrès du coronavirus en Amérique latine, adressé depuis 14 pays de la région : Argentine, Brésil, Uruguay, Chili, Bolivie, Pérou, Équateur, Colombie, Venezuela, Guatemala, Costa Rica, Cuba, Mexique, El Salvador.

 

Intervenants : Emmanuelle Hascoët (commissaire d’ expositions et responsable de projets culturels). Glaucia Nogueira (photographe et réalisatrice), Ioana Mello (commissaire d’expositions) et Oleñka Carrasco ( écrivaine, photographe et artiste vénézuélienne).